Identifiez le comportement de vos visiteurs à l’aide de Google Analytics

par Thomas MARCOUX le 10 janvier 2020

Google Analytics est un outil gratuit formidable mais les informations que nous pouvons en tirer sont parfois difficiles à appréhender. La mission du Cepegra à la RTBF a été, pour différentes équipes, de bien mettre en lumière les concepts de base et de pouvoir analyser le comportement des visiteurs sur le site.

Quand on pense à Google Analytics, on se dit souvent « Quel est le nombre d’utilisateurs qui ont visité mon site ? Est-il en progression ? ». Mais on se rend bien vite compte qu’il y a d’autres informations en dehors du nombre d’utilisateurs dans les différents rapports : nombre de sessions, taux de rebond, utilisateurs, etc. Bien comprendre les données affichées dans ces tableaux permet de vraiment prendre conscience du potentiel des informations que nous avons sous les yeux.

Une session, par exemple, est déjà un concept en soi. On peut la définir comme une suite d’interactions avec un site web. Tant que l’utilisateur ne reste pas inactif plus de 30 minutes (valeur définie par défaut), la session se prolonge.

Vous êtes toujours là ? Dans beaucoup de rapports on retrouve cette notion de session, et définir une représentation mentale de ce concept permet de mieux comprendre les chiffres. Un petit dessin sur un flipchart et c’est tout de suite beaucoup plus explicite ! De la même manière que les sessions, le taux de rebond mérite d’être analysé en détail. En effet, c’est un indicateur essentiel pour bien comprendre le comportement des visiteurs sur un site. Il nous permet de savoir comment les visiteurs consomment le contenu. Grâce à celui-ci, on a donc pu imaginer assez facilement la consommation des articles et les autres types de contenus de la RTBF.

Exploiter pleinement les rapports de Google Analytics

Chaque rapport présente une information (page de destination, navigateur, campagne) qu’on appelle dimension. Ces dimensions représentent des données qui répondent à la question « Quoi ? Quel(le) ? D’où ? ». Par exemple : « Quel navigateur ? » nous renvoie les navigateurs utilisés par les visiteurs (Chrome, Firefox, Safari, Opera, etc.). Nous retrouvons en regard de ces valeurs (pour la dimension navigateur par exemple), des données chiffrées qu’on appelle les statistiques  (nombre d’utilisateurs, sessions, taux de rebond, pages/sessions, etc.).

Ceci étant dit, il est souvent nécessaire d’aller plus loin dans l’exploration des rapports pour obtenir les données qui sont intéressantes pour notre activité. Afin de croiser les données, on utilisera souvent une dimension secondaire. Cela permet de mettre en parallèle la dimension du rapport de base avec une autre dimension. Nous obtiendrons des données plus granulaires.

En faisant une recherche avancée, il sera aussi possible d’identifier les éléments qui nous intéressent et d’obtenir des chiffres qui sont pertinents pour comprendre ce qui se passe sur notre site. Une analyse comparative par rapport à la période précédente ou l’année précédente nous permettra d’analyser l’évolution de la situation.

Trouver son chemin dans les rapports

C’est une excellente chose de pouvoir lire les rapports et de les comprendre, mais il faut aussi savoir quelles informations on peut en extraire et où les trouver rapidement. Un des objectifs de la formation est donc de pouvoir se sentir à l’aise dans l’interface et de rapidement identifier la dimension qui nous permettra de trouver l’information recherchée.

Pour aider les apprenants dans cette démarche, nous avons mis en place un jeu de piste à travers les informations disponibles pour la section INFO de la RTBF. Se retrouver dans ce dédale leur a permis de s’exercer à identifier les sources d’information selon les questions qu’ils seraient susceptibles de se poser.

 

Une bonne configuration pour de meilleures informations

Google Analytics n’est en réalité qu’une base de données, données qui sont présentées sous forme de rapports. Les informations recueillies doivent être les plus justes possible. Une bonne configuration du compte est donc indispensable. Soustraire le trafic interne de la société, ajuster le temps de session, paramétrer la récupération des recherches internes, lier son compte à la Search Console, toutes ces fonctionnalités doivent être mises en place ou bien configurées pour obtenir des rapports ajustés, auxquels vous pouvez vous fier.

Configurer des objectifs

Transcrire vos objectifs marketing dans Google Analytics est important. En effet, grâce à la configuration d’objectifs, vous pourrez visualiser rapidement si les actions ciblées sont réalisées. Il existe différents types d’objectif mais le plus courant est l’objectif de destination : lorsqu’un utilisateur atteint une page spécifique celui-ci sera rempli.

Cela peut donc être une page de confirmation de paiement, la page après inscription à la newsletter, suite à l’envoi du formulaire de contact ou de devis.

Vous avez aussi la possibilité de définir différentes étapes, obligatoires ou non, pour la réalisation de cet objectif. Une source d’informations supplémentaires pour identifier les stades du parcours utilisateur qui pourraient créer de la friction.

Bénéfices de la formation et suite

Vous souhaitez découvrir Google Analytics ? Le Cepegra vous propose une formation d’un jour. Une journée pour découvrir l’essentiel des outils, comprendre les données présentes dans les rapports, créer et configurer des objectifs. Infos et inscription sur :
https://www.formation-cepegra.be/formation/google-analytics/.

Pour approfondir, un module avancé d’une journée dédié à Google tag manager est désormais disponible. De quoi automatiser la gestion des événements et disposer d’une panoplie de paramétrages prédéfinis :
https://www.formation-cepegra.be/formation/google-analytics-avance/.