EuroSkills, et après ?

par Thierry H. le 1 novembre 2013 pages > 1 2

Spa-Francorchamps 2012

Thomas Palacin, Arts graphiques

Thomas fait partie des candidats qui s’y sont repris à deux fois : les leçons apprises lors du Mondial de Londres lui ont permis de revenir plus fort à Spa et de décrocher la médaille d’or européenne. Et cela n’a pas été sans conséquence sur son parcours professionnel…

EuroSkills, ça t’a servi à quoi ? J’ai eu un entretien d’embauche 2 jours après la fin d’EuroSkills et tout ce qu’on m’a demandé, nous l’avions vu ou revu pendant la préparation ! Recouvrement, surimpressions, utilisation du blanc couvrant. À la fin de l’entretien, mon futur patron m’a dit que j’étais le seul à avoir pu répondre à toutes les questions. Je travaille chez DesignRepublic depuis décembre 2012.

Un souvenir ? C’est vraiment intéressant de rencontrer des infographistes qui viennent de partout, même si c’est plus vrai pour le Mondial que pour la compétition européenne. Parmi les participants d’EuroSkills, il n’y a pas autant de différences culturelles…

Là, tout de suite, tu faisais quoi ? Pour le moment, l’agence bosse surtout sur les emballages des gammes de produits Delhaize. On ne manque pas de boulot !

Thomas et julien en pleine concertation. Le travail d’équipe est l’un des bons côtés d’EuroSkills…

Julien Henrotte, Web design

Julien Henrotte est un peu le prototype du web developper/designer assez passionné pour passer des nuits blanches sur un bout de code en grignotant des parts de pizza tièdes. Mais cela rapporte puisqu’il était déjà quasiment embauché à la fin de ses études et au moment de se rendre à Spa. Il lui a simplement suffi de signer son contrat de directeur artistique chez Sagacify une fois revenu d’EuroSkills, une médaille d’argent autour du cou.

EuroSkills, ça t’a servi à quoi ? Même si le concours n’est pas toujours très connu, on y a quand même gagné en notoriété. D’autres étudiants venaient nous demander, à Thomas et à moi, si nous étions bien les deux candidats d’EuroSkills ! À un niveau plus professionnel, cela reste aussi un petit atout supplémentaire.

Un souvenir ? Je garde surtout un excellent souvenir de l’ambiance au sein de l’équipe belge. Tout le monde était motivé mais on savait aussi faire la fête ! Par contre, le retour à la vie quotidienne a été un peu plus difficile. Après l’excitation du concours, j’avais besoin d’autres défis et on a lancé, avec Thomas et deux autres partenaires, la marque Aroe. On fignole de nouveaux T-shirts et hoodies pour la rentrée…

Là, tout de suite, tu faisais quoi ? Sagacify prépare une plateforme nommée Beauty Case. Aujourd’hui, je travaillais sur le design de l’application iPhone.

Olivier Deloge, Conduite offset

Olivier a lui aussi concouru deux fois, récoltant une médaille à chaque occasion. Compétiteur dans l’âme, il est malgré tout rentré frustré d’avoir dû se contenter du bronze (Londres 2011) et de l’argent (Spa 2012). S’il avait pu se présenter pour une troisième fois, il aurait sans doute tout fait pour enfin rafler l’or !

EuroSkills, ça t’a servi à quoi ? Professionnellement, cela n’a pas changé grand-chose, j’avais déjà du boulot chez Drifoset. Parfois, des gens du secteur, comme un technicien de Plantin, me demandent si c’est bien moi qui ai participé au concours…

Un souvenir ? WorldSkills a été ma première compétition. Pour les rencontres et les contacts, c’était plus intéressant : il y a plus de participants et ils viennent de partout. Par contre, recevoir la médaille d’or par équipe en Cross Media Publishing, avec Thomas et Julien, c’était magique !

Là, tout de suite, tu faisais quoi ? Rien de spécial aujourd’hui. J’ai imprimé des en-têtes de lettres et des invitations.

Lille 2014

Qui prendra le relais de ces 6 brillants candidats ? Le compte à rebours pour Lille 2014 est d’ores et déjà lancé et les inscriptions sont ouvertes sur le site de SkillsBelgium depuis le premier novembre (et jusqu’au 20 décembre). Si vous êtes nés après le 31 décembre 1988 et passionné par le web, le graphisme ou l’impression offset, inscrivez-vous ! Le défi est difficile mais l’aventure passionnante…

Commentaires fermés sur EuroSkills, et après ?

Partager >