Motion Design 2.0, clap de fin

par Thierry H. le 26 février 2014

Le jeudi six février dernier, les dix stagiaires de la formation Motion Design présentaient leur travail de fin de formation. Si la durée des films produits était cette fois limitée à une minute, le résultat n’en a pas moins été spectaculaire. Et c’est aussi l’occasion de faire le point sur une filière encore jeune au Cepegra…

Défi relevé pour Édouard Aronson qui, en à peine plus d'une minute, nous présente le Cepegra en images et en animation 3D !
Défi relevé pour Édouard Aronson qui, en à peine plus d'une minute, nous présente le Cepegra en images et en animation 3D !

16 septembre 2013, un an après une première session qui avait essuyé les plâtres, le Cepegra remettait l’ouvrage sur le métier et une nouvelle fournée de dix stagiaires entamait son parcours. Au programme, les grands classiques du genre comme acquisition photo et video, montage, traitement du son, effets spéciaux, modélisation et animation 3D mais aussi des introductions théoriques et même un nouveau venu dans la galerie des logiciels abordés,  Real Flow.

Michel Page en chef d’orchestre de la présentation.

La palette était donc largement assez fournie pour offrir aux participants l’opportunité de réaliser une projet convaincant. Et c’est peut-être là que résidait le danger. Entre les infinies possibilités apportées par la technologie et les délais à respecter, les choix peuvent s’avérer difficiles… Une minute, cela reste court pour raconter une histoire, mais la somme de travail nécessaire peut se révéler énorme si on se montre un tant soit peu ambitieux.

En plus des participants à la formation et de quelques personnes du centre, Jérémy Branca de Dreamwall, Michel Leclerc de Lapino Albino et Frédéric Dirickx de Walking The Dog avaient fait le déplacement.

Avec des niveaux de départ et des expériences professionnelles variés (nous avions des graphistes, caméramans, réalisateurs, etc.), ce sont neuf univers bien différents qu’ont bâtis nos participants 2013-2014.

Auto-promotion pour certains, projets pour des clients réels ou fictifs pour d’autres, les travaux ont aussi été l’occasion de mettre en pratique la masse de connaissance emmagasinée durant les mois précédents, de se frotter aux réalités de la production en motion design et, parfois, d’encore découvrir des solutions insoupçonnées…

Au final, si toutes les réalisations tiennent la route, certaines nécessitent sans doute encore un peu de travail alors que d’autres ne demanderaient qu’à être mises en ligne. Et c’est chose faite : vous pouvez en découvrir quelques exemples ci-dessous ou faire un saut sur notre page Youtube…

C’est presque un petit making of de la version papier de Graphic Side of life que nous a offert Édouard Aronson.

Pas de travail de commande pour Alain Fustin qui a préféré l’auto-promotion avec un showreel spectaculaire, rythmé et efficace.

Projet personnel pour Benoit Dal qui nous présente un teaser pour un channel Youtube dédié à la deep house.

Commentaires fermés sur Motion Design 2.0, clap de fin

Partager >