Logiciels de création : le chaînon manquant de l’impression 3D ?

par Thierry H. le 16 février 2015

Les imprimantes 3D sont partout ! Aux bricoleurs géniaux des débuts viennent s’ajouter de nouveaux acteurs plus connus et le Do-it-yourself fait peu à peu place à des modèles clé en main au design plus abouti. Cette profusion de solutions permet aussi de faire jouer la concurrence et entraîne une baisse des prix qui rend cette technologie accessible à tous. Reste à créer les objets qui sortiront tout chaud du ventre de la machine. Et c’est là que cela se complique. Ou plutôt se compliquait… Car si l’offre logicielle peinait à suivre l’évolution accélérée du hardware, la situation est en train de changer.

Créer des éléments dans Illustrator puis les mettre en volume dans TinkerCAD n'est pas trop compliqué… du moins tant qu'on s'en tient aux formes simples.
Créer des éléments dans Illustrator puis les mettre en volume dans TinkerCAD n'est pas trop compliqué… du moins tant qu'on s'en tient aux formes simples.

Sous la pression du mouvement open source, des acteurs historiques de la 3D se sont aventurés dans le domaine du gratuit : Autodesk, l’éditeur des mastodontes AutoCAD, Maya ou 3DS Max, propose une gamme complète d’applications légères reprises sur le site 123dapp.com. Elles sont disponibles pour Mac, PC et même, parfois, iPad. Mais n’espérez quand même pas les faire tourner confortablement sur un iMac ou un MacBook Pro pourvu d’une carte graphique obsolète…

Dans la large gamme de logiciels gratuits édités par Autodesk, le plus difficile est souvent de s'y retrouver…
Dans la large gamme de logiciels gratuits édités par Autodesk, le plus difficile est souvent de s’y retrouver…

Ces softwares ne sont pas toujours exempts de bugs mais ils permettent déjà de transformer des images en objets, de sculpter presque intuitivement des formes, de bâtir de toutes pièces des objets ou de préparer ceux-ci pour l’impression et la découpe.

Dernier né de la gamme, TinkerCAD fonctionne directement dans votre navigateur et s’appuie sur WebGL pour manipuler les éléments 3D éventuellement créés à partir de fichier SVG (sauvegardés depuis Illustrator, par exemple). À des fonctionnalités de base déjà intéressantes, il ajoute la possibilité de créer des formes via un éditeur javaScript… Pratique pour ceux que les langages informatiques ne mettent pas en fuite !

Autodesk_Tinkercad
Une interface claire et fluide et une grande facilité d’utilisation sont les premiers atouts de TinkerCAD.

Et SketchUp, demanderont certains ? Sa version gratuite est malgré tout un peu limitée pour rencontrer les besoins de la majorité des imprimeurs 3D. Sa version payante est plus convaincante mais avec un ticket fixé à plus de 450 euros, mieux vaut sans doute d’abord se risquer à tester d’autres solutions avant de sauter le pas.

Des solutions pour tous les besoins

Pour les plus exigeants, il faudra se résoudre à utiliser des logiciels plus puissants ou plus adaptés à la 3D technique. En plus des traditionnels AutoCAD ou SolidWorks, des alternatives opensource existent. Et dans le genre, FreeCAD semble bien recueillir de nombreux suffrages.

Autre poid lourd du monde de la 3D open source, Blender propose une approche moins technique et plus artistique mais demande lui aussi pas mal de temps d’apprentissage et une solide motivation. Contrairement à la gamme 123D, il a davantage été conçu pour l’image et l’animation que pour le design : ses fichiers, même exportés en .stl, ne sont pas toujours directement exploitables en impression 3D…

Aux interfaces graphiques et interactives vous préférez le contrôle accru offert pas les lignes de codes ? OpensCAD est fait pour vous ! Outils et palette y ont été abandonnés au profit d’un éditeur de texte qui vous permettra de créer des formes complexes à partir de scripts qu’il se contentera de compiler… Une approche originale mais qui n’est sans doute pas faite pour n’importe qui…

Ce petit panorama n’est bien entendu pas exhaustif et le paysage de l’impression 3D évolue sans cesse. Si ce nouveau domaine vous passionne, à vous de trouver la solution qui vous conviendra le mieux…

Commentaires fermés sur Logiciels de création : le chaînon manquant de l’impression 3D ?

Partager >