Les Technokids envahissent le Cepegra

par Thierry H. le 21 décembre 2012

Les Technokids, vous connaissez ? Si ce n’est pas le cas, posez la question à vos enfants ! Ils ont peut-être déjà eu l’occasion de tester la formule dans l’un des Centres de compétence de la Région wallonne…

Technokids1

Des classes de primaire au Cepegra, c’est plutôt inhabituel et cela a pu surprendre certains habitués du centre. Une première a en effet eu lieu en octobre dernier, lorsque le centre a accueilli ses deux premiers groupes d’enfants.

Pour nos voisins de Technofutur Industrie, par contre, la formule n’a rien de nouveau. Cela fait maintenant plusieurs années que l’opération a été lancée et, en 2012, ce ne sont pas loin de 1200 enfants des écoles primaires (et occasionnellement du premier degré du secondaire) hennuyères qui en ont profité pour découvrir tout une série de métiers techniques.

C’est que des tourneurs-fraiseurs, des électromécaniciens ou des plasturgistes, l’industrie en manque plutôt… Et comme ces professions restent méconnues des plus jeunes et de leurs parents, peu s’y engagent par choix et en connaissance de cause.

Le but principal de l’opération Technokids est donc simple : donner une nouvelle visibilité à des filières qui n’attirent pas assez de candidats alors que des débouchés existent. Il s’agit aussi de combattre les préjugés qui s’attachent trop souvent à certaines fonctions techniques.

Le travail du graphiste ou du web designer ne souffre sans doute pas d’un tel déficit d’image. Par contre, le monde de l’imprimerie reste mystérieux pour le grand public. Le Cepegra s’est donc associé à la démarche de Technofutur Industrie et propose désormais une découverte du secteur graphique. Ce partenariat permet de proposer une offre encore plus intéressante pour les écoles : quand un premier demi-groupe est à Technofutur Industrie, le second est dans nos locaux…

Une découverte de la chaîne graphique

Le programme de la visite évoluera sans doute encore, mais, à l’heure actuelle, il s’articule autour des différentes étapes de la chaîne graphique. L’aventure débute par un jeu de société qui amène les enfants à construire une mise en page. Photobooth, le logiciel ludique d’Apple, est ensuite mis à contribution pour tirer le portrait des apprentis metteurs en page. La photo obtenue sera alors convertie en badge et utilisée pour la réalisation d’un poster.

Le passage sur ordinateur ne représente qu’une petite partie de la journée des écoliers.

L’étape suivante est un petit exercice d’imposition manuelle à mener à bien avant de descendre à l’atelier : flashage, impression offset et finition sont alors expliqués avec la complicité des formateurs et stagiaires de l’imprimerie.

La visite ne se limite pas à l’offset et l’Anapurna ou la machine de découpe Esko sont aussi de la partie. Une fois en fonctionnement, cette dernière devient un robot aux mouvements vifs et précis et les paires d’yeux qui suivent les déplacement de sa tête de découpe témoignent de l’intérêt suscité. Les enfants quitteront le centre avec quelques affiches, des éléments découpés, des impressions numériques et, espérons-le, quelques idées pour l’avenir…

La table de découpe Esko reste un des éléments les plus impressionnants de la visite.

En pratique : Technokids s’adresse prioritairement aux écoles du Hainaut (Technokids joue le même rôle à Liège) et vise les élèves de 10 à 14 ans. Les visites se font à Gosselies (Industrie graphique, usinage, plasturgie et électronique), à Mons (Miniusines) et à Strepy (soudure, chaudronnerie et tuyauterie).

Informations :
Mélanie Van Loocke – Technofutur Industrie
Boulevard Initialis, 18 – 7000 Mons (B)
tél. :  +32 (0) 65 40 12 10.

 

Commentaires fermés sur Les Technokids envahissent le Cepegra

Partager >