Canva, donner au monde le pouvoir de créer !

par MCHAUVAUX le 11 septembre 2017

« Le pouvoir de créer… » < rien que ça ‌? ! >, voilà l’ambition de Canva. Ce logiciel en ligne et gratuit (pour partie) met à disposition des outils simples pour créer. Mais créer quoi ? Et bien, n’importe quel support de communication : invitation pour une fête, flyer ou un poster pour un concert, présentation pour une réunion, post Facebook, CV ou même magazine de plusieurs pages. Canva ne fera pas de vous un graphic designer mais il vous fournira les images, les typos, les logos, le tout déjà composé et mis en page. Il ne vous restera plus qu’à personnaliser le modèle sur lequel vous aurez jeté votre dévolu en essayant toutefois de ne pas en perturber l’équilibre.

Aux origines

Tout a commencé en 2012 quand Melanie Perkins a réalisé que les programmes professionnels de mise en page n’étaient pas évidents à maîtriser par ses étudiants à l’université. Les élèves avaient toujours des difficultés à apprendre les bases de ces logiciels.

C’est alors qu’avec son associé, Cliff Obrecht, elle a pensé à développer un outil, encore disponible en ligne, « Fusion Books ». C’est une plateforme qui permet aux étudiants et enseignants de composer simplement leur album annuel (les albums souvenirs de promotion comme dans les séries américaines) et de le faire imprimer tout aussi facilement.

Nos fondateurs ont compris qu’ils pouvaient aller plus loin, pour répondre aux besoins d’un plus large public. Ils se sont alors associés avec Cam Adams (spécialiste en technologies, adepte de Google, ayant notamment travaillé sur Wave) pour les aspects techniques, et Canva est né.

La version Beta a été lancée en août 2013 et n’a depuis cessé d’évoluer. Canva compte à présent plus de 100 collaborateurs, répartis dans 12 pays pour
plus de 10 millions d’utilisateurs.

Pimp my Layout

Une fois inscrit sur la plateforme canva.com, on est tout de suite accueilli par un petit tutoriel qui nous fait faire le tour du propriétaire. Par de petits exercices simples, on nous présente les différents outils. Dans un espace de travail graphiquement agréable, on se lance dans une première création, en se laissant guider… enfin… avant toute chose, il faut savoir ce que l’on souhaite créer. Est-ce qu’on part sur un dépliant 3 volets, un A4, un diaporama ? Choisir le support final est l’étape prioritaire et déterminante car, dans la version gratuite du logiciel, dès le travail entamé, on ne pourra pas changer de dimensions sans tout devoir recommencer. Une fois le format choisi, Canva nous propose un grand nombre de mises en page prêtes à l’emploi disponibles dans l’interface. Mais, si on le désire, on peut également explorer tous les modèles, triés par thématique, sur canva.com/templates. On clique et glisse simplement ce modèle vers l’espace de travail et c’est parti ! On peut remplacer les images par celles qui nous intéressent et changer le texte par le nôtre. Tout est très simple et intuitif.

Canva Homepage

 

Des centaines d’images (gratuites ou payantes), voire des milliers – et plus si affinités – sont là, à portée de main. On peut faire une recherche par mot-clé et Canva nous présente très vite un résultat. Il suffit de faire son choix et de cliquer-glisser l’image dans la composition entamée, à l’endroit prévu pour l’accueillir. Des outils de recadrages ou des filtres permettent de changer son aspect.

Côté texte, tout aussi intuitivement, il suffit de cliquer dans l’espace de texte du modèle pour activer la fonction et remplacer le texte par le sien. On peut ajouter des jeux typographiques également disponibles sous forme de galerie, en changer la couleur, les dimensions, la position, etc. La liste des polices est fixe mais pas mal étendue déjà, dans plusieurs styles différents. Canva nous propose même des associations pour obtenir des mariages typographiques harmonieux.

L’harmonie, et bien, parlons-en… S’il est vrai que les modèles proposés sont bien construits à la base et d’une esthétique qui devrait en satisfaire plus d’un, il est aisé de mettre cet équilibre en péril. En fait, sans les notions de base de composition et les règles graphiques (hiérarchie, gestion des contrastes, ergonomie, grille de composition, lisibilité…), on peut très bien publier des mises en page ne ressemblant plus à rien. Canva met à la portée de chacun des outils de mise en page mais sans les notions de base de graphisme. Les utilisateurs peuvent changer les tailles, les couleurs et donc déconstruire l’aspect lisible et harmonieux du modèle de départ, surtout s’ils se lancent dans des publications comportant plusieurs pages. Un non-initié ou non graphiste peut associer et modifier tout et n’importe quoi, vu la profusion d’éléments à portée de clic.

Justement, pour revenir aux galeries, on a donc accès à des modèles, des « éléments », des compositions typographiques mais aussi à des fonds de couleurs ou de textures. Il est également possible d’importer ses propres images. Sous l’appellation « éléments » on retrouve les bibliothèques de photos, de grilles, de cadres, de formes, de lignes, d’illustrations, d’icônes et aussi de quoi créer des graphiques.

Lorsque notre travail est terminé, il ne reste plus qu’à le publier. Canva propose alors directement la possibilité de le partager sur les réseaux sociaux, de l’envoyer par mail ou bien de le télécharger sous format jpg, png ou même pdf pour impression.

Publier avec Canva

Gratuit… ? Vraiment ?

Notre belle mise en page est donc terminée et, au moment où on veut la télécharger, on reçoit… une invitation à payer ! On avait pourtant choisi un modèle gratuit ? ! Oui, mais ce modèle utilise lui-même des petites illustrations qui sont, elles, payantes.

Canva bibliothèque images

Il faut donc examiner chaque élément afin de vérifier s’il est payant ou non. Ensuite, libre à nous de payer, de le remplacer ou de le supprimer le cas échéant.

Il existe aussi une version payante de Canva : « Canva For Work ». Celle-ci offre des fonctions intéressantes telles que le redimensionnement, la possibilité de télécharger ses propres logos, typos et autres éléments de l’identité graphique de son entreprise. Elle donne accès à plus d’images (comprises dans l’abonnement). Il est aussi possible de créer ses propres modèles que l’on rangera dans des dossiers à partager avec ses collègues.

Et donc ?

Canva, même dans sa version gratuite, atteint son objectif et rend réellement accessibles des mises en pages d’allure professionnelles. Cette plateforme offre des outils de création simplifiés et le moyen de créer de chouettes supports de communication, tout à fait dans l’ère du temps. Mission accomplie.

Pour vous inscrire ou connaître le programme détaillé de cette formation, rendez-vous pour une formation en semaine sur bit.ly/FormationCanvaCepegra et pour une formation le samedi sur bit.ly/FormationCanvaSamediCepegra.