Qui a dit que les filles ne savent pas coder ?

par Thierry H. le 14 septembre 2016

Grande première pour le Cepegra : c’est une équipe entièrement féminine qui représentera le centre à Göteborg pour EuroSkills 2016. Si la chose n’a rien de surprenant en infographie, c’est par contre une petite révolution en web design où Audrey succédera à Guillaume, Julien, Maxime et Karrar. Il était temps !

Seconde jeune femme de l'équipe, Justine Lottin défendra nos couleurs en Infographie, coachée par Sophie Bernes, candidate il y a 6 ans, à Lisbonne.
Seconde jeune femme de l'équipe, Justine Lottin défendra nos couleurs en Infographie, coachée par Sophie Bernes, candidate il y a 6 ans, à Lisbonne.

Bien sûr, notre délégation Industrie graphique ne compte plus que deux membres, suite à la disparition, au concours européen en tout cas, de la catégorie imprimerie. Mais c’est néanmoins une surprise de n’y compter aucun représentant mâle… Et de voir une étudiante remporter la palme dans un métier qui, jusqu’ici, était la chasse gardée des garçons.

Le premier jalon de cette passation de pouvoir avait été posé en mars dernier, lors des Startech’s Days. Audrey Robic (de la Haute École Albert Jacquard), en dominant la partie « développement » de l’épreuve de web design, avait assuré sa victoire.

Mais rien n’était joué. Cette année, WorldSkills Belgium avait en effet choisi d’attendre le début de la préparation pour arrêter sa liste définitive de sélectionnés pour le voyage en Scandinavie en décembre prochain.

Le peu d’écart entre Audrey et les autres médaillés Adrien Pierre et Mathieu Ferraris (HEAJ eux aussi) permettait donc à ces derniers de conserver un espoir. Mais au final, l’expert, les team leaders et WorldSkills Belgium n’ont pas vu de raison de modifier l’ordre de la finale et c’est bien l’étudiante qui empoche le billet pour Göteborg.

Constat similaire en Graphic design où Justine Lottin, elle aussi lauréate des Startech’s Days, a su conserver son avance sur Jordan Rubens, son dauphin et ancien candidat à WorldSkills 2015 et sur Maïlee Huynh.

Si la présence d’une jeune femme dans la catégorie Infographie est tout sauf inhabituelle, le parcours de Justine sort par contre de l’ordinaire. Après des études secondaires à Saint-Luc Liège, elle a suivi un an de cours en France avant de rentrer au pays et de s’inscrire au Cepegra.

À peine le temps de terminer sa formation et elle décroche un job de 6 mois comme graphiste chez Repos production, une société belge particulièrement réputée dans le domaine des jeux de société. Mais au terme de son contrat, Justine attendait un heureux événement ! Elle est aujourd’hui la maman d’une petite Aurore, née en janvier 2016. La séparation, même pour une semaine seulement, risque d’être difficile…

Comme les autres membres de l’équipe belge, nos deux représentantes auront donc plus de 5 mois pour s’entraîner avant le grand départ. Au moins profiteront-elles d’une préparation plus conséquente que celles de leurs prédécesseurs. Et si le voyage ne sera pas très long, le dépaysement  – la Suède début décembre… –  et l’aventure seront au rendez-vous.

Commentaires fermés sur Qui a dit que les filles ne savent pas coder ?

Partager >